Portraits d'anciens

«Je travaille en tant qu’ingénieur procédés au sein de la société danoise NovoNordisk Production. Je fais partie de l’équipe en charge du remplissage des cartouches d’Insuline.En tant qu’ingénieur procédés-qualité, mes activités sont très diverses : gestion de non-conformité, problèmes de routine, création de procédures, gestion d’améliorations apportées au process, gestion de bio décontamination de salle, formation des équipes de production. En production, la routine n’existe pas, chaque jour est différent et il faut savoir être réactif pour prendre les bonnes décisions à l’instant T. En parallèle de mes activités de routine, je participe à de nombreux projets : amélioration de la qualité du process, amélioration de la traçabilité de la documentation (dossier de lot électronique), amélioration des temps de libération des lots... Mon travail me permet de collaborer avec de nombreux services (Lavage & Stérilisation, Formulation, Laboratoire Qualité, Assurance Qualité, Utilités), au sein de l’usine même, comme l’international (Danemark, Etats-Unis, Brésil, Chine). Un anglais opérationnel est nécessaire pour partager nos problèmes et expériences avec les autres sites de production.» Jennifer

 

 

 

 

«Plus qu'un approfondissement de mes connaissances en biologie j'ai acquis grâce à l'EBI, une pluridisciplinarité et une ouverture d'esprit qui permettent une capacité d'adaptation très importante, tant les opportunités peuvent être variées. Après mon stage de fin d'études chez EDF R&D, j'ai intégré l'équipe d'un laboratoire CNRS afin de mettre au point une méthode de détection in vivo de pollutions métalliques aquatiques grâce au génie génétique. Les résultats encourageants vont être exploités et une start-up, Watchfrog, à vocation de détection de molécules cibles (sur demande des industriels) s'est créée. Je commence maintenant une thèse sur les perturbateurs endocriniens et leur détection à très faibles concentrations. Tout cela me permet de faire de la recherche appliquée et d'acquérir une crédibilité scientifique et une expérience significative. Pour terminer, je pense qu'il est important de faire ce dont on a envie et je suis persuadé que l'éventail des matières enseignées nous permet de rebondir dans divers domaines. Il n'y a qu'à regarder les différents postes occupés par des anciens pour en être convaincu.» Jean-Baptiste

 

«Après un poste de responsable qualité sur une station d'épuration exploitée par Degrémont (suivi ISO 9002 et mise en place 14001), j'ai eu la chance de prendre en charge le service exploitation (production) de cette même usine (Valenton) avec la responsabilité de 35 personnes dont 20 personnes en 3x8, un laboratoire de 5 personnes et une équipe de jour de 9 personnes. J'ai ensuite quitté ce poste pour prendre en charge, un contrat d'assistance technique sur la station de Colombes (SIAAP). J'ai la responsabilité totale de ce marché (humaine, technique, commerciale et budgétaire) et j'assiste le SIAAP au jour le jour avec une équipe de 20 personnes.» Nicolas

 

 

 

 

«Mon diplôme de l'EBI avec la majeure procédé, m'a permis de faire mon stage de fin d'étude chez l'Oréal dans le service PILOTE. Mon sujet était basé sur la fabrication des mascaras et l'extrapolation des procédés de fabrication à l'échelle industrielle. J’ai ensuite était embauchée au centre de production de maquillage de l'Oréal pour l'Europe. Mon poste a consisté dans un premier temps à être responsable d'un laboratoire de 6 personnes et responsable du process mascara et fond de teint. On contrôle les jus fabriqués à l'usine (contrôles physico-chimiques et dosages des conservateurs), puis on libère les lots en s'assurant de leur complète conformité. Ce poste était très riche d'un point de vue technique et managérial. Aujourd'hui je suis responsable process de l'ensemble de l'usine, je m'occupe donc de mettre en place tous les process de fabrication et de coulage de l'ensemble du maquillage (Rouge à lèvre, gloss, mascara, fond de teint crème et coulé, ombre à paupière..) et de participer aux investissements des nouveaux équipements de production. J'ai à mes côtés une équipe de 3 personnes. Mon poste est très intéressant et je suis convaincue que la formation de l'EBI m'a vraiment préparée à faire face à ces responsabilités.

Sandra

 

«J'ai intégré l'EBI en cycle ingénieur avec une idée en tête : travailler dans l'industrie agroalimentaire ! Grâce à la diversité des cours enseignés (de la toxicologie à la formulation, des procédés à la qualité…), j'ai eu l'occasion de découvrir l'ensemble des métiers auxquels un ingénieur en biologie pouvait prétendre, notamment en agroalimentaire. Aujourd'hui, je travaille en tant que Ingénieur Développement R&D, chez Danone. Mes principales missions interviennent à différents stades du développement de produits : en amont, avec la prospective d'ingrédients innovants et la recherche de nouveaux concepts capables de répondre aux exigences du marketing. Et en aval, avec la mise en place et le suivi des tests de goût grâce au panel sensoriel.» Sandrine

 

 

 

 

«J’ai suivi un master en criminalistique* à l'Université de Cranfield. Le master est déjà passionnant en lui-même, mais l'Université de Cranfield, située au ministère de la Défense du Royaume Uni, sur une base militaire, offre des possibilités qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, telles que l'apprentissage du tir au fusil d'assaut et de vraies études sur les explosifs... Unique ! Après le master, j'ai commencé un doctorat à l'Université de Reading, toujours dans le domaine de la criminalistique et plus précisément sur l'analyse isotopique des cheveux pour aider dans les investigations... Passionnant ! Me voilà donc partie pour 3 ans encore, mais cela vaut vraiment le coup ! Après, je compte trouver un emploi en tant qu'investigateur de scène de crime ou expert en fibres... Je vais d'ailleurs participer, durant mon doctorat, à un projet mondial dirigé par l'Agence Antiterrorisme Anglaise et Scotland Yard pour lequel je vais devoir mettre en place une méthode d'analyse et procéder à des tests sur les cheveux... un grand défi ! Je vais d'ailleurs publier un article d'ici les prochains mois dans un journal de criminalistique...» Sophie 
*Forensic Sciences
 

«L'année scolaire s'achève déjà, je n'en reviens pas. J'ai pourtant l'impression d'avoir commencé mon stage chez Yves Rocher il n'y pas si longtemps. Ma mission suit son cours. Après une période de "rush" pour limiter un maximum le retard pris dans la remise des documents de décor, nous entamons tout ce qui concerne la communication (choix du visuel, accroche, dossier de lancement...) des produits de soin, une partie qui m'est assez étrangère et avec laquelle j'ai très envie de me familiariser. Elle requiert une collaboration étroite avec le service publicité alors qu'auparavant, je travaillais plutôt avec le laboratoire et le packaging. J'aime beaucoup cette diversité de tâches et de relations. J'ai aussi appris que j'étais admise à l'ESSEC. Je suis très contente et espère que la qualité de l'enseignement sera à la hauteur de la renommée de l'école.» Véronique

 

 

Contacts utiles

  • Standard
    • 01 85 76 66 90
  • Admission : Valérie ROQUES
    • 01 85 76 66 90
  • Stage-Ancien : Isabelle GUERBET
    • 01 85 76 66 90